Mini Transat

Avis de course MINI 2017

avis-de-course

final

En 2017 aura lieu une course au large en solitaire. La Mini Transat est une compétition avant tout
Cette course est réservée aux voiliers de 6,50 m sans contact terrestre, avec un minimum technique indispensable et sans assistance.
Plus de 80 marins prendront le départ dans cette aventure solitaire, seuls face aux éléments. C’est vivre pendant 25 jours dans environnement restreint, difficile où le côté humain et matériel sont mis à rude épreuve.
C’est une véritable école de la course au large, qui force chacun à se dépasser, à progresser.
L’absence de communication, de confort, de sommeil nous imposent les limites que nous devons nous fixer.
La course s’effectue en deux étapes : un départ de France (LA ROCHELLE) avec une escale aux Canaries (GRAN CANARIA) et l’arrivée aux Antilles (LE MARIN).
C’est donc plus de 4000 mille nautiques qu’il faudra parcourir dans des éléments difficiles (humidité permanente etc…) En comparaison, sur terre il s’agirait de faire une traversée du désert d’environ 7000 Km dans à peine 2m².
Cette compétition est très technique ce qui la rend particulière dans ses difficultés. Cela demande des temps de préparations très minutieux. C’est-à-dire une importante gestion technique et humaine à assumer, beaucoup de préparations physiques et marines.
Prendre le départ de cette compétition mythique se fera en ayant valider un parcours de qualifications de 2000 milles nautiques dont 1000 en course et 1000 hors course, cela dans un esprit compétitif au plus haut niveau.